Les E2C se mettent à l’heure de l’APC.

L’approche par compétence ça vous dit quelque chose ? Un peu, comme ça… comme quelque chose qui semble évident au départ et qui se complique dès qu’on essaie de mettre des images dessus. Sur chaque site de l’EC93, les équipes de formateurs se sont réunies en ce doux mois de septembre pour préparer le séminaire de formation inter E2C des 3 et 4 octobre prochains dédié à cette question. Epluchant le guide de référence conçu pour s’emparer de cette nouvelle philosophie éducative, les formateurs ont adopté une posture réflexive, interrogeant leurs pratiques, se questionnant sur la manière de repenser ou de réadapter leur pédagogie. Une séance très riche de questionnements qui a pour elle de favoriser la remise en cause de leurs propres pratiques, d’intimer le travail de co-construction et d’exalter l’esprit d’équipe. L’APC est apparue au milieu des années 90 dans le cadre des formations professionnelles. Elle a pour objet de concevoir l’enseignement à partir d’un fonds de savoir-faire déterminé et répond à des impératifs concrets d’accroissement du champ de compétences mobilisables en milieu professionnel.  Aujourd’hui, parce qu’elles sont précisément en prise directe avec les entreprises et le bassin d’emploi, les écoles du réseau E2C ont choisi d’en adopter les grands principes tout en les réinterprétant et les réadaptant à l’aune de la pédagogie déjà en œuvre dans leurs centres de formation départementaux. Il faut d’ailleurs rappeler que les E2C « ne délivrent pas de diplôme, mais visent à accréditer des compétences ».

Dans ce contexte, une recherche action a été menée depuis 2015 par le Laboratoire interuniversitaire des Sciences de l’Education et de la Communication (LISEC – Universités Strasbourg /Nancy) afin de procéder au repérage et à la formalisation des compétences mobilisées dans le cadre des stages en entreprises effectués par les stagiaires des E2C. Cette recherche a donné lieu à l’élaboration d’un guide descriptif fixant une base de compétence de référence communes à atteindre par les différentes équipes pédagogiques. Les questions soulevées promettent bien des débats, des échanges, de la transformation et l’on attend le séminaire avec impatience. Une révolution pédagogique est en marche dans nos écoles.