Partenariat

Partenaires économiques et sociaux du territoire
Partenaires institutionnels
Réseau e2c France
Coordination francilienne
Fondation des e2c

Un partenariat étroit avec l'ensemble des acteurs économiques et sociaux du territoire

Complémentaire aux divers dispositifs d’insertion des jeunes, l’école de la deuxième chance entretient un partenariat étroit avec l’ensemble des acteurs locaux afin de rechercher et proposer des solutions cohérentes et durables aux problématiques de son public.

En amont du parcours,
principalement avec les missions locales qui lui adressent près de 70 % de ses candidats et continuent d’assurer avec l’e2c le suivi social des stagiaires les plus en difficulté pendant leur parcours
avec les conseillers du Pôle emploi, les services sociaux municipaux, les associations de quartier, les espaces dynamiques d’insertion, etc

Pendant le parcours,
avec les entreprises, qui accueillent les stagiaires en stage, les informent et les conseillent sur leur domaine d’activité, leurs métiers et ses évolutions
avec les organismes d’aide sociale tels que la Caisse d’allocations familiales ou les centres de santé

A l’issue du parcours,
avec les organismes de formations qualifiantes et/ou diplômantes, que plus du tiers des stagiaires souhaitent intégrer. Cette collaboration peut faire l’objet d’une convention de partenariat telles les conventions que l’e2c93 a concrétisées avec Formaposte, le CFA du bâtiment Afobat, le Campus des Métiers de Bobigny
avec les entreprises qui embauchent les stagiaires, en contrat classique, en contrat aidé ou en alternance.

Retour en haut de page

Un partenariat institutionnel essentiel

L'école de la deuxième chance en Seine-Saint-Denis compte de nombreux partenaires institutionnels sans l'aide desquels elle n'aurait vu de jour et ne pourrait poursuivre ses objectifs.
Partenaires de la première heure ou plus récents, tous soutiennent financièrement la structure et s'impliquent dans sa stratégie.

Le Conseil Régional d'Ile de France contribue, sous forme de subvention annuelle, à 25,7 % du budget de l'école.
En outre, il prend en charge la rémunération des stagiaires et leur fournit gratuitement un pass Navigo pendant toute la durée de leur parcours.

Le Conseil Général de Seine-Saint-Denis participe au financement à hauteur de 9,5 % du budget, dont 7,2 % en subvention annuelle de fonctionnement et 2,3 % sous forme d'aide sociale versée aux stagiaires les plus démunis.

La communauté d'agglomérations Plaine-Commune finance 2 % du budget et prend en charge la gestion du site de la Courneuve.
La municipalité de La Courneuve met à disposition des locaux, soit une participation dans le fonctionnement de l'école à hauteur de 1,9 %.
La ville de Rosny-sous-Bois met également à disposition des locaux municipaux valorisés pour 2,7 % de notre budget.
Enfin, le Syndicat d'Equipement et d'Aménagement des Pays de France et de l'Aulnoye, SEAPFA, intervient pour 1 % dans notre fonctionnement.

La subvention de Chambre de commerce et d'industrie de Paris Seine-Saint-Denis représente 3,5 % de notre budget.

La Caisse d'Allocations Familiales de Seine-Saint-Denis participe à hauteur de 2,7 % sous forme d'une aide aux stagiaires les plus en difficulté.

L'Etat participe à 29,8 % de notre fonctionnement : 25,7 % par le biais de la Direccte, 2,8 % par le biais de la D.I.V. et 1.3 % en faveur des stagiaires les plus démunis, versés par la D.R.J.S.C.S.

Enfin, l'aide du Fond Social Européen représente 7,5 % de notre fonctionnement.

Retour en haut de page

Réseau e2c France

Depuis l’ouverture de la première école, à Marseille en 1997, le dispositif école de la deuxième chance a largement essaimé sur le territoire : présentes dans 47 départements et 4 dom-tom, les écoles de la deuxième chance sont actuellement en mesure d’accueillir près de 13 000 jeunes.
Association créée en 2004 autour de la Charte des principes fondamentaux, le Réseau e2c France rassemble aujourd’hui 41 écoles.

Ses actions ont permis :

Une reconnaissance du dispositif école de la deuxième chance (Art. L 214-14 du Code de l’éducation loi n° 2007-295 du 5 mars 2007 et Décret no 2007-1756 du 13 décembre 2007 relatif aux écoles de la deuxième chance)
L’habilitation des e2c à percevoir la taxe d’apprentissage (Décret no 2009-221 du 24 février 2009)
L’intervention de l’Etat dans le financement des écoles depuis 2009
La création d’un label, garant de la qualité du dispositif pédagogique, qui permet aux stagiaires en fin de parcours de bénéficier d’une Attestation de Compétences Acquises

Interlocuteur privilégié des partenariats d’envergure nationale, soutien aux écoles en création, le réseau e2c France organise et anime des groupes de travail sur diverses thématiques intéressant le présent et l’avenir des écoles.

Retour en haut de page

Une coordination en Ile-de-France

Chaque département d'Ile-de-France est désormais doté d'une école, soit 21 sites.
Afin de proposer une offre cohérente à l'ensemble des franciliens, ces huit écoles s'efforcent de travailler ensemble, sur des thématiques communes : pédagogie, financement, gestion et suivi des parcours, etc.

 

 

Retour en haut de page

Fondation des e2c

Présidée par Madame Edith CRESSON, ancien Premier Ministre, la fondation des e2c permet de financer des projets ponctuels et spécifiques, à vocation culturelle ou sociale, dédiés aux stagiaires des écoles.
Gérée par la Fondation de France, elle bénéficie du soutien financier de grandes entreprises.

Retour en haut de page

 

Conditions d'inscriptions
  • 18 - 25 ans
  • Pas de diplômes